J’aurais voulu être ……… Chercheuuuuuuuuuuuur

J’ai le blues, comme le businessman de Starmania. Ce dernier, bien qu’ayant du succès dans ses affaires et dans ses amours (entre autres), ne fait pas ce qu’il aurait voulu faire. Bref, vous connaissez la chanson, il aurait voulu être un artiste.

starmania

Moi ce n’ai pas du show-biz dont je rêve en cachette, c’était un rêve qui me paraissait accessible pourtant, je pensais avoir tout fait comme il faut ; des études, un doctorat, un postdoc. Mais voilà, après plus d’un an à chercher (un emploi), la réalité me rattrape et je me la prends en pleine face. Et oui, il faut bien voir la vérité en face, non, je ne serai pas chercheur.

J’aurais voulu être chercheur … ce refrain, hélas, je ne suis pas la seule à le fredonner. Autour de moi se présentent de multiples témoins de cette crise. Sur toutes celles et ceux que j’ai rencontré au cours de ma courte carrière, tous ces précaires, combien ont enfin atteint le saint Graal ??? Un, deux, peut-être trois. Et les autres, que sont-ils devenus ??? Beaucoup se sont reconvertis, beaucoup sont encore en emploi précaire à rêver qu’un jour peut-être …

J’aurais voulu être chercheur … Même si ce n’est pas tout de suite, et que je doive enchaîner 3-4 CDD avant de faire mes preuves. Et oui, je rêve de CDD, même d’un mois. La recherche ça me passionne, elle coule dans mon sang, manier la pipette c’est inscrit dans mes gènes, du moins je le croyais. Car passer un an à recevoir des lettres de refus (quand on avait la gentillesse de me répondre), ça fait réfléchir.

J’aurais voulu être chercheur … Que ce soit en France ou à l’Etranger. Des lettres de motivations j’en ai envoyé, en français, en anglais, mais toujours cette même réponse. Qu’ai-je fait de mal, quelles sont mes erreurs, si au moins on pouvait me les dire que je corrige le tir ? Je doute de mes capacités, je suis une incapable c’est ça ? Je ne cours pas après le Prix Nobel alors on ne veut pas de moi ?

blague-dessin-le-chat-chercher-chercheur

J’aurais voulu être chercheur … c’était un rêve qui je le sais ne se réalisera pas. Car voyez-vous, je suis fatiguée d’envoyer des CV, pour une voie qui est complètement bouchée. Il n’y a plus d’argent dans les caisses pour embaucher, il faut les bons pistons pour y arriver. Ce réseau je ne l’ai pas, s’en ai donc fini pour moi. Aujourd’hui il faut passer à autre chose, j’ai besoin de stimuler mon intellect et rester sur une chaise à écumer les annonces ce n’est pas la chose la plus passionnante du monde à faire.

Aujourd’hui c’est décider, je vais arrêter de chanter ce refrain, je vais me former pour me reconvertir, aller voir ailleurs où l’on voudra bien de moi.

chercheur

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *